Rechercher
  • Anna Balança

Un chèque "psy" pour les étudiants, c'est quoi ?

Ce 21 Janvier 2021, le gouvernement nous a annoncé plusieurs mesures pour remédier à la précarité étudiante en pleine crise sanitaire, comme :

  • La possibilité pour les étudiants qui le souhaitent d'accéder à deux repas par jour à un euro.

  • La possibilité de revenir à l'université en présentiel un jour par semaine.

  • L'ensemble des étudiants boursiers ou non pourront avoir accès à deux repas par jour pour le prix d'un euro le repas dans les restos universitaires

  • La création au 1er février d'un « chèque-psy » .


Mais qu'en est-il de ce "chèque-psy" ? Quelles sont les démarches pour en bénéficier ?


=> A partir de ce jour, 1 février 2021, tout étudiant en souffrance et en situation de mal-être à cause de la crise du Covid-19 pourra prétendre à cette aide financière et ainsi pouvoir consulter un psychologue, un psychothérapeute, ou un psychiatre et suivre des soins.


En effet, la situation financière souvent précaire des étudiants, ne leur permet pas un accès aisé aux soins et notamment au soins psychiques. Il est temps d'y remédier et que les étudiants puissent bénéficier d'aides adaptées et ainsi être accompagnées durant leur cursus universitaire. Le mal-être étudiant peut être expliqué par de multiples facteurs : l'histoire personnelle de la personne, la précarité, la solitude, la sélection, la difficulté à trouver des stages, la santé physique et l'hygiène de vie souvent négligée, les addictions (tabac, alcool, cannabis ... mais aussi jeux vidéos)... de fortes disparités sociales marquent ainsi la vie des étudiants, aussi bien dans l’accès aux études que dans leurs modes de vie. Ces difficultés créent des souffrances qu'il ne faut pas négliger. Si certains vivent de manière acceptable, d’autres se trouvent dans des situations de grand mal-être pouvant avoir une incidence directe sur les résultats universitaires mais sur les choix plus globaux de l'étudiant qui se retrouve alors en situation d'échec généralisé ou d'isolement préoccupant. On ne peut pas omettre que toutes ces difficultés auxquelles font face certains étudiants, ne peuvent qu'être accentuées par la crise sanitaire actuelle, le contexte anxiogène et le manque d'interactions sociales qui en découlent.


=> Quels sont les démarches pour bénéficier de ce dispositif ?


Tous les étudiants devraient être concernés, et ce, quels que soient leur parcours et leur niveau de revenus - ou celui de leurs parents. Il faudrait alors nécéssairement consulter un médecin généraliste. C'est ce dernier qui déterminera la prise en charge la plus adaptée à votre situation (une prise en charge auprès d'un psychiatre ou d'un psychologue en fonction de vos besoins) et pourra alors organiser un parcours de soins approprié.


Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, a précisé que : "La prise en charge sera faite en amont, il n'y aura rien à débourser pour avoir un parcours de suivi et de soins chez un psychologue, ce qui n'est pas le cas actuellement"


Il reste encore quelques détails qui devraient être précisés dans les prochains jours : Un étudiant pourra-t-il consulter le psychologue ou le psychiatre autant de fois qu'il le désire ? Y aura-t-il un plafond de consultation à ne pas dépasser ? Selon une source gouvernementale cité par l'AFP, cette mesure financière d'aide permettra de couvrir "un certain nombre" de consultations, estimées "entre 30 et 40 euros" l'unité.


La consultation chez le médecin généraliste sera-t-elle, elle aussi, remboursée ? Pour l'instant, rien n'a encore été annoncé. En tant qu'étudiant, rappelez-vous de privilégier la consultation à distance ou téléconsultation en cette période de crise sanitaire. Non seulement, vous limitez les risques de transmissions en cette période, mais vous bénéficiez également d'une prise en charge à 100% !



C'est le moment de prendre soins de vous et d'être accompagné !


59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

numéro ADELI : 699342366

  • Facebook Social Icône

©2020 par Anna Balança.